Montres de plongée, pas uniquement une histoire de profondeur. Si tous les grands noms de l’horlogerie ont au moins une montre de plongée dans leur gamme, certaines marques en ont même fait leur spécialité… Au point de ne pas proposer d’autres modèles ! Mais qu’ont-elles de si spécial ?

Qu’appelle-t-on une montre de plongée homme ?

Qu'est-ce qu'une montre de plongée ?

Il ne suffit pas d’être étanche pour être une montre de plongée homme. Pour faire court, on pourrait dire ce que ces dernières sont tout simplement l’élite des montres étanches. En fait, les montres de plongées homme répondent à des caractéristiques précises, rassemblées depuis 1982 au sein de la norme ISO 6425, actualisée un première fois en 1996 puis une seconde fois en 2018.

Les grandes lignes en sont les suivantes :

  • Être étanche à 100 mètres.
  • Résister à l’eau salée pendant 24h à une température comprise entre 18°C et 25°C.
  • Résister à une seconde immersion à 30 cm de profondeur pendant 50 heures.
  • Posséder un système de contrôle du temps (lunette tournante unidirectionnelle graduée jusqu’à 30 minutes minimum).
  • Avoir une lisibilité accrue (par exemple avec un traitement luminescent des index et des aiguilles).
  • Prouver son fonctionnement à tout moment (par exemple avec une aiguille des secondes).

Désormais, nombreuses sont les montres qui peuvent y prétendre. Certaines marques vont même plus loin dans leurs exigences, à l’instar de la marque française Ralf Tech, dont les montres de plongée homme équipent près de 80 unités de forces spéciales à travers le monde.

Quelle est l’histoire de la plongée sous-marine ?

Bob Maloubier, plongeur connu

Il serait réducteur de penser que les montres de plongées sont nées de la seule initiative des explorateurs des fonds marins. En effet, parmi les ennemis que comptent les montres, l’eau occupe une place à part. Non contente de faire de la buée derrière le verre, elle s’insinue partout, créée des départs de rouille et détériore irrémédiablement les mécanismes… De fait, l’étanchéité était un objectif de premier ordre pour tous les fabricants. Néanmoins, l’essor des montres de plongées est bel et bien associé à celui de l’histoire de la plongée sous-marine… Ou tout du moins dans sa version mécanique, car la plongée sous-marine en apnée prend naissance depuis que le monde est monde et que les hommes plongent pour récolter des coquillages et autres trésors. Si le premier scaphandre étanche fonctionnel date de 1882, c’est bel et bien l’invention du détendeur automatique en 1926 par Maurice Fernez et Yves Le Pieur, perfectionné en 1943 par Emile Gagnan et Jacques-Yves Cousteau qui donna naissance à la plongée sous-marine telle qu’on la connait aujourd’hui. Ainsi, l’histoire de la plongée sous-marine compte parmi ses figures tutélaires des personnages aussi variés que William Walker, le scaphandrier qui a sauvé la cathédrale de Winchester de l’effondrement en reconstruisant ses fondations sous-marines entre 1906 et 1911, que le sympathique commandant au bonnet rouge ou que l’agent secret Bob Maloubier, notamment connu pour avoir activement contribué à la création des premières unités de nageurs de combat… Mais l’histoire de la plongée sous-marine ne s’arrête pas à ces héros, et ne trouvera son terme qu’une fois les mystères des abysses sondés.

Montres de plongée vintages

Quelle marque de bracelet de montre de plongée vintage ?

Dans la course à l’étanchéité, c’est la société Alcide Droz & Fils qui ouvrit le bal en 1883 avec une montre de poche étanche, l’Imperméable. En 1927, Rolex lui emboite le pas en présentant son premier boîtier de montre étanche, l’Oyster, qui équipera la nageuse Mercedes Gleitze pour sa traversée de la Manche la même année. Puis Omega enchaine en commercialisant l'Omega Marine en 1932 : après une série d'essais conduits par le Laboratoire d'Horlogerie de Neuchâtel en mai 1937, la montre fut certifiée capable de supporter une pression 13,5 atmosphères, soit 135 mètres, sans aucune prise d'eau… Et la valse continue depuis, allant jusqu’à atteindre 10 916 mètres de profondeur dans la fosse des Mariannes en 1960.

Mais comment expliquer l’engouement actuel pour les montres de plongée vintages ?

L’âge d’or de ces montres étant fortement corrélé à l’explosion dans les années 1950-1960 des cités balnéaires et des activités nautiques, la plupart des montres de plongée vintages sont soit empreintes d’éléments stylistiques forts de ces années, les rendant d’autant plus sexy, ou très exclusives car uniquement distribuées en petites quantité dans des magasins spécialisés, à l’instar de la marque Aquastar.

Mais la rareté et le design n’expliquent pas tout.

Le cinéma a aussi sa part de responsabilité, et plus particulièrement son espion le plus célèbre : à savoir Bond, James Bond. Qui aurait cru qu’une simple scène de "James Bond 007 contre docteur No", premier film de la franchise sorti en 1962, où l’agent britannique était interprété par Sean Connery, allait avoir autant d’impact ? En effet, on y voit l’acteur, dans un smoking impeccable, consulter nonchalamment sa Rolex Submariner… L’élégance au service de l’aventure et réciproquement, la polyvalence à son paroxysme : ainsi naquit la légende.

Et si le héros de Ian Flemming portait sa montre sur un bracelet nylon (que vous aurez remarqué trop étroit par rapport à l’entrecorne de sa montre), les montres de plongée étaient généralement assorties d’un bracelet en caoutchouc vulcanisé, aussi appelé "Tropic". A la différence du bracelet acier qui équipait les premières plongeuses, il s’adaptait plus facilement, lui permettant ainsi de passer aisément par-dessus une combinaison puis sous une chemise et inversement.

Grace à son expertise et à son savoir-faire, Maison Fèvre® propose deux bracelets afin d’habiller vos bracelets montres de plongée vintages :

  • Le premier s’inscrit dans la droite ligne du patrimoine artisanal de la marque avec un bracelet en cuir de veau lisse étanche. D’une résistance à toute épreuve en raison d’un assemblage manuel, ce bracelet de montre cuir étanche Maison Fèvre vous accompagnera avec élégance dans vos toutes vos sorties, aquatiques ou non.
  • Plus moderne et résolument taillée pour l’aventure, le second se pare d’une toile waterproof très résistante à l’eau. Et pour plus de confort, ce bracelet montre waterproof est doublé en cuir de veau lui aussi étanche.

Où se situent les plus beaux spots de plongée ?

Désormais convenablement attachée, et après avoir pris soin de faire vérifier l’étanchéité de votre diver préférée par un horloger, il est grand temps de se jeter à l’eau.

Avec ses 5 500 km de littoral, la France métropolitaine offre de multiples possibilités. Et parmi les plus beaux spots de plongée, la méditerranée arrive en tête. Les plus férus d’Histoire apprécieront nager sur les traces des six plongeurs italiens qui quittèrent leur sous-marin tapi devant l’entrée du port d’Alexandrie en décembre 1941. Après s’être glissés au travers des défenses britanniques, les plongeurs déposent leurs charges d’explosifs sous trois objectifs : un pétrolier et deux cuirassés, fleurons de la Royal Navy en Méditerranée. L’explosion des deux cuirassés de trente-deux mille tonnes est une des plus grandes victoires de la marine italienne durant le dernier conflit mondial.

Protégée par le secret militaire, l’existence de leurs montres, des Radiomir, n’est rendue publique que lors du rachat de la marque Panerai par le groupe Richemont en 1997.

Pour ce qui est du plaisir des yeux, les plus beaux spots de plongée se trouvent sans conteste du côté de la grande barrière de corail, en Australie. Il semblerait cependant que les Cénotes du Yucatan au Mexique ne soient pas non plus en reste.

Mais qu’ils soient exotiques ou non, les plus beaux spots de plongée sont menacés, tant par le changement climatique que le tourisme de masse. Et il n’appartient pas aux seuls porteurs de montre de plongée d’agir pour leur préservation.

11 octobre, 2022 — Cyril Leroy